Cynthia
(Nîmes- France)

De consultante R&D en quête d'une activité qui fait sens
à la valorisation de produits par la photo

Je m’appelle Cynthia Pierini, j’ai 36 ans et j’ai créé Portraits de Goûts qui a pour objectif d’accompagner les entreprises agroalimentaires, et dans les domaines de la Food, à valoriser leurs produits grâce à mon expertise en Recherche & Développement et à la photographie culinaire. Je suis localisée dans le Var.

Cette mission est importante pour moi parce que j’ai envie de valoriser les produits de nos frigos et placards grâce à mon expertise en R&D, pour apporter une valeur ajoutée à ces produits et plus particulièrement dans une démarche de Clean Label, qui est important aux yeux des consommateurs. Ma mission est aussi d’aider ces PME dans la mise en avant de leurs produits, notamment pour leur communication digitale sur les réseaux sociaux, leur site internet, grâce à la photographie culinaire. Sur ce dernier point, j’assemble mes 2 passions : la cuisine (plus particulièrement la pâtisserie) et la photographie.

Avant cela j’étais salariée comme Responsable de laboratoire R&D en agroalimentaire. Au moment de me faire accompagner, je venais de créer mon entreprise dans le consulting, exclusivement R&D en agroalimentaire, mais il manquait quelque chose : je sentais que ce n’étais pas totalement aligné avec mes valeurs. Même si j’avais une petite idée, j’avais besoin de continuer cette démarche pour approfondir ce que je cherchais à faire.

Ce que j’attendais de cet accompagnement c’était d’être rassurée, d’avoir une vision extérieure et neutre pour déterminer à 100% l’activité que je voulais faire, et pour prendre plaisir à la faire tous les jours. J’avais besoin d’avoir quelqu’un pour m’accompagner sur cela.

Au départ, je voulais créer ma biscuiterie mais j’avais peur de me lancer, d’être confrontée à un rythme de production important, de ne plus pouvoir créer mes propres produits, d’être coincée dans une routine. Puis j’ai changé de direction pour me consacrer à la valorisation des produits. Ce qui m’a amenée à ce virage, c’est ton accompagnement qui est articulé autour de plusieurs étapes, dont l’introspection et la recherche d’une activité qui fait sens pour soi. C’est cette étape qui m’a permis de comprendre ce pour quoi j’étais faite, d’aligner mes valeurs avec ma passion, mon expertise et ma vocation. Cela a consisté à des exercices à réaliser quasi quotidiennement. C’était une des étapes qui, pour moi, a été la clé de cette trouvaille de Mission. Cela m’a permis de mettre en lien l’ensemble de tous ces éléments.

A un moment, j’avais même une autre idée en tête qui était d’accompagner les gens dans leur gestion de vie du quotidien, car l’organisation et la planification sont mes compétences en tant qu’ex-cheffe de projets. Mais je ne voyais pas la finalité de la chose, ni le lien avec la création culinaire.

En fait, la photographie culinaire regroupe vraiment l’ensemble de mes aspirations. L’accompagnement m’a vraiment permis de déterminer une activité en lien avec mes passions, mes compétences et mon expertise.

Je t’ai découverte sur les réseaux sociaux. J’étais intéressée par ta méthodologie. J’en ai pris connaissance en allant sur ton site. J’ai profité de la possibilité de faire une séance découverte avec toi et cela m’a permis de confirmer mon choix. J’avais déjà dans l’idée de me faire accompagner sur la création de mon activité et le fait que tu aies un parcours similaire au mien, en agroalimentaire, cela a déclenché mon envie de travailler avec toi. Quand on parle le même langage, c’est beaucoup plus simple d’échanger, de collaborer et de construire quelque chose de fiable et d’efficace.

Pour investir dans cet accompagnement j’ai utilisé mes économies. Mais c’est quelque chose d’important car c’est mon avenir professionnel. Donc, quand on se lance, on ne veut pas aller n’importe où et se lancer dans une activité qui ne marcherait pas. J’ai pris le temps et j’ai investi dans cet accompagnement. Et heureusement ! Car si j’avais lancé ma biscuiterie… ! Ca n’aurait pas été l’idéal !

Aujourd’hui j’ai défini mon activité, je suis en train de créer le contenu de mon site internet, je suis en pleine démarche de recherche de clients. Je suis désormais dans l’action. J’ai mis en place les différentes offres avec leurs tarifs et j’ai construit ma page de venteLe plus grand changement que j’ai vécu c’est le jour où je me suis dit « Ca y est ! Je me lance réellement dans la photographie culinaire » mais aussi lorsque j’ai créé Portraits de Goûts, en donnant un nom qui évoque quelque chose.

Faites cette séance découverte, cela a été pour moi l’élément déclencheur. Cela prend très peu de temps, 30 minutes. C’est important pour sa carrière professionnelle de prendre le temps à un moment donné et de pouvoir déterminer ce qu’on veut faire vraiment, car c’est ce qu’on fera ensuite à temps plein. Il ne faut pas hésiter. Tu accompagnes, tu es présente. Entre les séances on a des échanges réguliers, voire quotidiens par mail. C’est important de le faire et cela m’a permis de me rassurer sur l’activité professionnelle que je voulais faire.

Je voudrais te remercier pour ce que tu m’as apporté. Je vais essayer de prendre mon envol et de poursuivre ce que j’ai à mettre en place, dont la stratégie que l’on a évoquée ensemble. Cela a été un plaisir même si c’était du boulot ! Du bon boulot intense !

Tu aimerais également valider ou trouver ton idée d’entreprise Food ? Parlons-en !

Emmanuelle
(Bordeaux- France)

De pâtissière aux mille et une idées
à cheffe d'entreprise structurée

Je suis Emmanuelle Gouin, j’ai 35 ans et je vis à Bordeaux.

J’ai décidé de créer mon entreprise, Les Ateliers d’Emma, pour accompagner les gourmands qui souhaitent apprendre à pâtisser et progresser.

Avant je travaillais dans le e-commerce au sein d’entreprises privées et d’associations. La pâtisserie a toujours été un gros levier d’épanouissement personnel pour moi. C’est une passion qui a grandi avec le temps et cela m’a donné envie de me reconvertir

Comme cela m’a permis de m’épanouir, j’ai eu envie de transmettre cela aux gens. La pâtisserie permet de faire plaisir à ses proches et c’est ma façon de dire aux gens que je les aime. J’étais aussi très intéressée par les notions autour du bien-être et du bonheur. Cela me donne envie pour la suite, d’approfondir ces ateliers et de pouvoir proposer des ateliers de pâtisserie qui serait à la fois gourmande et soucieuse du bien-être, plus saine, en choisissant mieux les ingrédients ou en réduisant les sucres.

 

Il y a 11 mois, au moment où on a commencé à travailler ensemble, j’avais déjà décidé de me reconvertir, j’avais déjà mon CAP Pâtissier, j’avais créé ma micro-entreprise dans la pâtisserie. Mais j’avais plusieurs idées et j’hésitais aussi avec une activité de traiteur sur de la commande de gâteaux, en plus de 10.000 autres idées à la minute ! J’avais du mal à structurer mon activité, à savoir dans quelle direction aller. J’avais besoin de structure.

J’avais beaucoup d’attentes : qu’on m’aide sur la structure et l’organisation, et avoir un regard extérieur qui me permette de prendre de la hauteur. Car souvent on est plus dans l’opérationnel, de faire des gâteaux et on oublie toute la partie stratégie, marketing et communication qui est importante. J’avais besoin de quelqu’un qui m’accompagne dans cette démarche, qui me donne des outils sur des sujets sur lesquels j’étais moins formée, quelqu’un qui me motive. Le fait d’avoir des rdv récurrents, cela challenge, nous oblige à avancer et nous encourage.

 

L’idée 1ere était les ateliers de pâtisserie mais les restrictions sanitaires successives m’ont freinée et m’ont poussée à faire des gâteaux dans un 1er temps. Cela avait été l’occasion de tester cette activité de production, de faire le point sur ce en quoi je suis douée, d’expérimenter.

A côté de cela on a continué à travailler ensemble sur la construction des offres ateliers, la notion de rentabilité et le calcul des prix. Sur la base de toute cette réflexion et les tests en condition réelles de de production, je me suis rendue compte que cela confirmait que je devais me concentrer sur les ateliers. J’étais dans une phase d’exploration, j’ai besoin de tester les choses pour voir si cela me plait vraiment. J’ai pu tester des recettes, échanger avec les gens car j’avais aussi besoin de ces rencontres. Cela a d’ailleurs confirmé que j’avais envie de plus que juste croiser les personnes au moment de leur donner leur commande. Ce qui me plait dans les ateliers c’est qu’il y a vraiment une rencontre pendant 2-3h durant lesquelles on peut échanger sur la pâtisserie, mais pas que, et passer un bon moment tous ensemble.

Les ateliers faisaient donc sens pour moi car j’avais besoin de rencontres, de créer du lien social, soit par les clients, soit avec des futures collaborations avec d’autres entrepreneur-es.

 

On s’est rencontrée dans un groupe Facebook sur l’entrepreneuriat, ça a été l’occasion d’échanger toutes les deux. J’ai eu l’impression que le feeling était très bien passé. J’ai regardé ton site et tu proposais beaucoup de contenus : cela m’a permis de me rendre compte que cela répondait à mes attentes. J’aimais bien ta démarche qui était bienveillante et très humaine. Je ne cherchais pas une coach qui va nous promettre des choses folles. De même, le fait que tu sois spécialisée dans les domaines de la Food m’a parlé.

J’ai pu financer l’accompagnement grâce à des économies personnelles que j’avais mises de côté sur les dernières années de salariat.

En 1 an il s’est passé beaucoup de choses !

J’ai pu faire le tri dans mes idées, j’appris à me cadrer et à poser une idée à la fois, car avant je m’éparpillais beaucoup. J’ai pu tester en conditions réelles plusieurs activités, savoir laquelle me correspondait le plus, savoir comment créer des offres rentables. Cela m’a mise sur un chemin pour avancer étape par étape, pour construire mes offres, communiquer dessus, travailler sur la confiance en soi qui est super important quand on crée son projet. J’ai encore mille choses à faire ! Mais c’est cela que j’ai apprécié dans l’accompagnement. Car tu apportes bcp de contenus, sur beaucoup de sujets. Et je sais que cela va m’accompagner encore sur les prochains mois et années car on peut revenir dessus quand on a besoin de booster sa communication, par exemple. Je sais que j’ai des trames sur lesquelles je pourrai me reposer, ainsi que des supports de réflexion.

Les ateliers ont démarré en fin d’année et j’ai de bons espoirs sur le fait que ça se développe très bien.

Un des plus gros changements aura été de m’habituer à sortir de ma zone de confort, surtout quand on se lance dans un nouveau domaine. Quand on crée une entreprise il faut constamment sortir de sa zone de confort, cela devient quelque chose de normal. Il faut apprivoiser ses peurs avant de communiquer, de se montrer, ou de répondre à des demandes de partenariats. Il faut prendre confiance en soi et avancer par petits pas pour faire grandir son entreprise.

 

Si vous hésitez à travailler avec Mélanie, vous pouvez déjà découvrir tous les contenus qui sont proposés sur le site internet, sur les réseaux, ou de participer à des événements. J’avais moi-même participé à un de tes webinaires qui était très intéressant. Cela permet de découvrir ta démarche. Et bien sûr échangez avec elle de vive voix car des consultations gratuites sont proposées pour échanger sur notre projet. L’idéal c’est d’être au clair sur vos attentes et de les partager avec elle pour voir si cela correspond à ce que vous recherchez. Si vous hésitez c’est que vous vous posez encore des questions, donc ne pas hésiter à échanger avec Mélanie pour voir si cela matche.

 

Je dirais tout simplement merci pour cet accompagnement qui a été riche en émotions et en apprentissages. C’était un plaisir d’échanger avec toi régulièrement. Cet accompagnement va encore m’accompagner pendant les prochains mois. Merci pour ta bienveillance.

Tu as aussi besoin de structurer tes (nombreuses) idées pour une stratégie plus impactante ? Parlons-en !

Eléonore
(Bordeaux- France)

De pâtissière à organisatrice
de brunchs gourmands à domicile

Je suis Eléonore, j’ai 30 ans et je me suis reconvertie dans la pâtisserie il y a 7 ans.

J’ai fait une une formation CAP pâtisserie puis j’ai fait une formation en cuisine et traiteur.

Suis à cela j’ai travaillé principalement dans des restaurants étoilés et j’ai réussi à évoluer dans mon domaine.

Mon projet porte sur la proposition de brunchs à domicile ou en entreprise. Il s’agit de proposer des buffets festifs à base de pâtisserie, gâteaux, brioches et boissons, avec une option salée. Le principe est d’apporter quelque chose qui permette au client de passer des moments conviviaux, de partager de bonnes choses réalisées maison, locales et de saison pour profiter au maximum de la valeur des produits.

J’ai beaucoup travaillé pour des restaurateur mais j’ai toujours été indépendante et très créative. Cette créativité est plus simple à satisfaire quand on crée son propre environnement. J’avais envie de porter mon entreprise pour pouvoir évoluer, en apprendre sur moi-même et me montrer à moi-même de quoi je suis capable. Je me suis donc dis pourquoi pas lancer un début de projet, voir ce qu’il est possible de réaliser et ce qu’il peut en ressortir et aussi créer un environnement de restauration sympa. Les milieux de la restauration sont parfois compliqués, ce n’est pas simple de tomber sur ce qu’on recherche professionnellement, alors autant le créer soi-même.

Il y a 4 mois, après une année covid sans travail, j’avais retrouvé un emploi saisonnier dans un restaurant en Bretagne pour remettre un pied à l’étrier et grossir le portefeuille mais aussi pour travailler sur des points personnels.

Je cherchais des formations, avec l’optique de trouver quelque chose qui me stimule pour avancer et je suis tombée sur le site de Mélanie. Je voulais mettre en place mes idées mais je ne savais pas comment ni par quoi commencer ou par quel chemin. 

J’avais besoin de quelque chose qui me cadre pour connaître la bonne direction à prendre, qui me stimule avec un bon échange, et ton accompagnement correspondait à mes attentes.

Au départ, j’avais un gros projet de concept de boutique pâtisserie, chinage et événementiel mais j’ai fait le choix de commencer par ce concept de brunch. Chaque projet doit pouvoir commencer simplement avant d’aboutir à un projet plus énorme. Après réflexion, ce concept de brunch correspondait à ce que j’aime faire et je me suis dit autant commencer par cela et avancer par paliers jusqu’au projet final. Il faut être réaliste par rapport au moyen qu’on a au démarrage et cette était bien pour commencer tout en satisfaisant le client et à la fois m’apporter quelque chose d’intéressant.

L’accompagnement me correspondait à 100%. Il regroupait ce que je recherchait depuis longtemps : un accompagnement de fond, humain, simple et de fond. Il permet de travailler sur soi pour réussir son projet. Il est vrai que certaines formations ne sont pas assez poussées, or, j’aime bien aller loin.

Pour trouver l’investissement nécessaire à cet accompagnement, j’ai travaillé et mis de coté tous les mois la somme.

Les résultats sont positifs car j’ai pu « faire le ménage » sur mes idées, la façon de voir les choses, j’ai moins de doutes. J’ai plus de compréhension et je sais où j’en suis parce qu’on a avancé par étapes. L’accompagnement m’a permis d’y voir clair, de savoir par quoi je dois commencer, pour savoir où arriver. J’ai également pu avancer sur moi personnellement sur ce que je veux et avoir de nouvelles idées d’ouverture professionnelles et de projets.

Aujourd’hui j’ai l’offre et les tarifs, et je vais pouvoir mettre en place le projet, communiquer dessus, avoir des clients testeurs pour affiner le contour de mes offres et savoir quoi proposer au client.

On a tous des doutes, on peut penser qu’on n’est pas capable de construire un projet ou de trouver des solutions. Mais il faut foncer et se lancer car tant qu’on ne se lance pas on n’y arrivera pas. On se posera toujours des questions sur nos compétences. L’idéal c’est de se dire « j’y vais ça ne peut que m’apporter du positif ».

C’était une expérience incroyable qui permet d’avancer sur soi et ses projets. Et même si ça n’aboutissait pas, ou s’il est différent, il faut se dire qu’il faut toujours tenter sa chance, travailler sur soi car cela permet de dépoussiérer certaines choses pour voir plus loin.

Tu veux aussi lancer ton projet Food et clarifier tes idées ? Parlons-en !

Claire
(Paris - France)

De cheffe de son propre restaurant
à traiteur post-partum

Je suis Claire et je suis la fondatrice de Doula Culinaire. J’accompagne les mamans en post-partum avec des repas pour les soutenir au moment où elles rentrent à leur domicile.

Je suis en cuisine depuis 18 ans, passionnée par ce métier. J’ai fait l’école Ferrandi et mon apprentissage chez Ducasse au Plaza Athénée, puis j’ai travaillé dans le groupe Ducasse en Suisse, à Monaco.

Je viens d’une famille de restaurateurs, j’ai donc rejoins mon père dans son restaurant. Nous avons repris une affaire sur Paris et j’y travaille depuis 10 ans.

Cela fait plusieurs années que je réfléchis à une autre orientation dans le milieu culinaire. Je tenais à aider au travers de la cuisine mais je n’arrivais pas à trouver ce que je pouvais faire. Je me torturais l’esprit mais rien ne venait.

Avant qu’on se rencontre, je travaillais toujours chez mes parents, je m’étais lancée en auto-entrepreneure pendant le Covid comme cheffe à domicile. Je sentais que ce n’était toujours pas mon truc. Il me manquait un petit quelque chose. J’étais complètement perdue.

J’espérais que tu m’aides à avoir le déclic, à trouver ma voie, qui me plaise, et qui soit alignée avec mes valeurs.

Durant l’accompagnement, à un moment j’ai cru avoir trouvé puis j’ai senti au fond de moi que ce n’était pas ça. Alors j’ai osé t’en parler, on a échangé et tu m’as proposé de revoir certains points de mon introspection. Et là j’ai vu clair ! Tu as fait remonter des choses qui étaient au fond de moi mais qui ne sortaient pas.

J’ai choisis de travailler avec toi sur recommandation mais aussi pour ton approche.

Pour financer mon accompagnement, j’ai fait le choix de régler en plusieurs fois car je n’avais pas cette somme tout de suite.

En 4 mois d’accompagnement j’ai fait du chemin ! J’ai créé Doula Culinaire, je suis en train de construire mon site internet, j’ai finalisé mes offres, j’ai une ligne de conduite que tu m’as transmise et j’ai commencé à communiquer sur mon activité. Il y a eu des femmes qui ont testé mes plats et qui m’ont fait un super retour !

Le plus grand changement que j’ai vécu c’est le fait d’avoir enfin trouvé ce que je voulais faire.

Je venais vraiment de loin ! Tu as su m’accompagner, tu as su dire ce qu’il fallait au moment où il fallait, tu as levé les barrières des peurs et ça a laissé place à toutes mes idées.

C’est un travail où on se recentre sur soi, cela fait ressortir plein de choses. C’est vraiment important de trouver sa « mission de vie ».

Tu veux aussi trouver ta voie dans la Food, qui te plaise et qui soit alignée avec tes valeurs ?

Mélanie
(Beaune - France)

De propriétaire de bar découragée à dirigeante alignée
avec son coeur de métier

4 mois après l’ouverture j’ai eu l’impression de partir dans tous les sens alors que le principe de mon établissement est la simplicité, le partage et la convivialité.
Pendant la période creuse du Covid, j’ai voulu proposer de plus en plus de choses.

Je voyais que cela ne marchait pas particulièrement alors j’en ai fait encore et toujours plus.
Cette sur enchère de propositions n’a fait que de me décourager et me fatiguer. Et je me suis aperçue que je ne faisais par particulièrement plus de chiffre d’affaires.

C’était même le contraire.
Mais j’ai eu peur de tout stopper et de revenir d’un seul coup à mon cœur de métier. Peur de la réaction des clients ou que ce soit mal vu.

J’ai suivi les conseils et je me suis recentrée sur mon activité principale. Et bien, personne ne m’a fait remarquer quoi que ce soit : j’ai toujours mes clients et ils viennent simplement passer du bon temps ici !

Tu as également besoin d’y voir plus clair pour identifier les bonnes décisions à prendre ?